Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2011-0427.JPG

Qui n'a jamais eu de difficultés à apaiser un enfant inconsolable, débordé par un chagrin, tétanisé par la peur ou envahi par le stress?

Voilà quelques trucs testés et approuvés.

Vous pourrez adapter ces idées selon l'âge de l'enfant, bien sûr.

S'il s'agit d'un bébé, il pleure pour vous exprimer ses besoins, c'est à dire : la faim, le froid, le sommeil, la solitude, l'inquiétude, le besoin d'être rassuré, d'être changé, la douleur... Vérifiez l'un après l'autre si ces besoins sont satifaits.

Votre attitude face à un enfant qui pleure ou qui est angoissé, est primordiale. Votre réaction sera anxiogène ou apaisante. Voici quelques pistes qui pourront peut-être vous aider...

Avez-vous pensé à :

- Garder votre calme. Evitez de crier, le meilleur moyen pour qu'un enfant qui hurle écoute est de chuchote2011-3606.JPGr des paroles apaisantes dans son oreille, il aura assez vite envie de savoir ce que vous lui dîtes et s'interrompera ou atténuera le bruit qu'il fait pour vous prêter attention.

Mettez-vous à sa hauteur quand vous lui parlez, c'est un détail qui le rassure.

- Lui dire que vous avez compris qu'il était triste, qu'il avait besoin de votre attention, d'un calin, que ce n'est pas facile pour lui... Peut quelque fois suffire.carte-postale-bon-pour-1-calin-fifi-mandirac--copie-1.jpg

 - Le bercer, le câliner, bien sûr, le porter peut aider aussi,bref, créer un contact réconfortant

- Chanter, mettre une musique douce ou sa chanson préférée

- Le distraire : Imaginer avec lui son pays des rêves, la malle où l'on peut déposer les soucis... Prenez le temps de décrire les détails et laisser-le participer, surtout.

 - Lui donner un bain, jouer avec l'eau, très apaisante

2011 0567

- Dessiner ses soucis pour mieux en parler

  - Lui proposer de confier ses soucis à son doudou, une marionnette, ou des poupées soucis

- Eveiller ses sens et le détendre avec une pâte à malaxer, à pétrir ou à maltraiter. Pâte à modeler, pâte à tarte ou pâte à sel, elle servira d'antistress. Vous pouvez aussi utiliser un pot rempli de riz, de lentilles ou de semoule, à laisser filer entre les doigts ou pour y plonger sa main. Cette sensation peut le surprendre et l'apaiser.

- Le masser avec de l'huile d'amande douce et une pointe d'huiles essentielles en lui parlant doucement, en chantant.

pieds.jpg

 - Le promener à pieds, en voiture ou en vélo, autre forme de distraction apaisante. Vous pouvez décrire le paysage, mettre une musique qu'il aime ou chanter.

- Observer ou caliner un animal de compagnie. Si vous n'en n'avez pas vous pouvez aller à l'animalerie du quartier observer les poissons, les lapins ou les souris. Les enfants adorent à tous les âges.

- Parler avec votre enfant, échanger sur ce problème qui le mine... Lui proposer de chercher une solution en le questionnant et en le faisant réfléchir à ce qu'il pourrait mettre en place pour dépasser ce souci. 

DSC06434 - CopieVous pouvez être étonné de ce que votre enfant dira et vous lui montrerez que les solutions sont en lui, qu'il est plus fort qu'il ne le croit. Il peut comprendre qu'il est capable de trouver lui-même des réponses.

C'est essentiel pour grandir et avoir confiance en soi!

Je dis souvent à mes enfants : "bon, il y a deux solutions, tu peux t'asseoir et pleurer en gardant ce problème qui te gâche la vie ou tu peux te remonter les manches et chercher une solution à ton problème. Tu as le droit de pleurer mais pense à ce que tu peux faire pour réagir et être mieux!"

Je ne suis pas psy... Juste maman d'une famille nombreuse et je n'ai pas l'audace de penser avoir les bons réflexes ou les bons mots... Mais cetteColereTu-Menerves.gif méthode fonctionne assez bien. Un peu d'amour, de patience et d'écoute...

Aïe, pas facile tous les jours, j'avoue!

- S'il s'agit d'une grosse colère, les professionnels conseillent de contenir l'enfant plutôt que de le punir. La colère est humaine et que celui qui ne l'a jamais ressenti me jette le premier doudou!

Vous pouvez aider votre enfant à "se rassembler", en le maintenant les bras contre son corps, en le berçant si possible, même s'il est plus grand... jusqu'à ce qu'il se calme, ça le sécurise. 

- Utiliser l'humour, un truc bien à vous, anti-tristesse ou anti-colère. Crier par la fenêtre, cracher la colère dans la poubelle, détourner son attention en le faisant rire, lui dire d'imiter un animal qu'il aime bien, de prendre la posture de son chat... A vous d'imaginer ce q2011-0661.JPGui le séduira.

- En effet, détourner son attention pour calmer un chagrin, un coup de stress ou une colère, vous l'aurez compris, que ce soit par l'humour, la tendresse, l'imagination... C'est un excellent moyen d'apaiser votre enfant. Attirez son attention sur des sujets nouveaux ou familiers à vous de voir, soulignez ce qui est positif, ce qui est beau autour de lui, ce qui va bien.

grenouille-livre.jpg

- Si vous vous sentez une âme de yogi, pourquoi ne pas essayer une petite séance de relaxation ou de yoga?

Commencez par lui demander de se concentrer sur ses pieds, ses orteils, demandez-lui de les détendre, d'essayer des les sentir légers... puis les mollets, les cuisses, le ventre... etc... Prenez le temps et faites des pauses pour qu'il ait le temps de sentir ses muscles se détendre... Ou prenez comme image un chat, un arbre qui a les branches et les feuilles au vent, demandez-lui de l'imiter

-Enfin, n'hésitez pas à déléguer, si vous avez des difficultés à garder votre calme, que vous perdez patience... Dé-lé-guez!

On a le droit de faiblir, d'être fatiguée ou désemparée... Faites-vous aider et prenez un temps pour vous.

Pour trouver des trucs de pros :

Lisez "L'art d'apaiser son enfant" de Lise Bartoli aux éditions Payot.

Lise Bartoli est psychologue clinicienne, psychothérapeute formée aux techniques l-art-d-apaiser-son-enfant.jpgénergétiques. Elle propose, des contes métaphoriques, d'exercices ludiques adaptés à chaque difficulté que l'on peut rencontrer avec notre enfant, pour apprendre à l'écouter, l'apaiser, se relaxer avec lui...

Partant du principe que chaque enfant possède une force intérieure et les solutions instinctives à ses problèmes, elle explique comment aider l'enfant à retrouver cet instinct et cette force et nous donne des pistes pour savoir adopter la bonne attitude. 

Vous pourrez aussi apprendre à créer vos propres contes grâce à ses conseils.

Vous pouvez aussi lire : "Apaiser son enfant" de Joshua D. Sparrow et T. Berry Brazelton aux éditions Fayard.

apaiser-son-enfant.jpg

... Oui, le fameux Brazelton qui a révolutionné l'approche de la psychologie infantile!

Après avoir aidé les parents à décrypter les pleurs ou les colères de l'enfant, à savoir ce qu'ils signifient ou ce qu'ils révèlent, les auteurs proposent d'apprendre à communiquer avec lui dans ces situations où l'on est parfois un peu perdu.

On peut, par exemple, apprendre à l'apaiser grâce à la voix, au langage du corps.

 

 

Des livres pour eux : Il en existe de nombreux, ceux dont vous avez les visuels ci-dessus 

"Colère, tu m'ennerves" de Magali Le Huche avec son sac à colère, terrible!

"Calme et attentif comme une grenouille" de Eline Snel

"Grosse Colère" de Mireille d'Allancé

Nume-riser-132690011-e1380203556711.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

IncroyableMoi_L.jpg

 

Il faut aussi savoir consulter si besoin, en cas de traumatisme, de phobie ou de trouble récurent qui handicapent le quotidien.

Les méthodes thérapeutiques sont aujourd'hui très variées et vous devriez trouver une réponse à vos inquiétudes, mieux comprendre le souci de votre enfant et mieux savoir comment réagir...

L'hypnose et l'EMDR sont des thérapies "chocs" qui offrent des résultats rapides et une vraie efficacité sur les enfants aussi.

Bon courage! Pfiou, un vrai job le métier de parent!

Et n'hésitez pas à partager vos trucs et astuces de parents.

Tag(s) : #Petites Idées entre Parents

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :